Les Ostéopathes demandent au pouvoir publique des changements.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les ostéopathes de France demandent depuis de nombreuses années au pouvoir publique une règlementation plus rigoureuse de la profession.

22 millions de patient en france ont consulté au moins une fois un ostéopathes. Une tendance de plus en plus croissante et une reconnaissance de plus en plus grande de cet pratique par le reste de la profession médical.

Comment peut-on définir l’ostéopathie avec exactitude, comporte t’elle des risques, comment bien choisir un ostéopathe.

Une première question : Qu’est-ce l’ostéopathies ?

L’ostéopathie est une médecine douce fondé sur des manipulations des membres des vertèbres ou du crane. Le patient est considéré par l’ostéopathe, comme un tout, autrement dit si une personne à une douleur aux lombaires, le praticien vérifie si ce n’est pas une séquelle d’une ancienne entorse ou la conséquence d’un problème digestif. L’ostéopathie soigne des troubles musculo-squelettique comme le mal de dos, les problèmes de genoux, de chevilles, qui représentent 70% des consultations. Elle traite également de certaines migraines, de troubles digestifs, ou d’otites. Par contre elle est inadapté aux fractures, aux rhumatismes, ou encore pour les cancers. Souvent une confusion est faite entre ostéopathe et kinésithérapeutes, qui ne manipule pas il fait des massages et de la rééducation.

Autres question : Quel risque présente l’ostéopathie pour la santé ?

Non, étant une médecine douce l’ostéopathe est reconnu un peu partout dans le monde et depuis une décennie en France par le ministère de la santé. Mais le mécontentement d’un certain nombre d’ostéopathes, qui ont manifesté à de nombreuse reprise, critique le manque de réglementation de la profession. Depuis 2007 la France délivre le statut à partir de 3 ans d’études dans une école agréer alors que partout dans le monde il faut 5 ans minimum. Certaines écoles française on gardé ce niveaux d’études et d’exigences, mais pas toutes. Ce qui engendrerai une baisse des qualités des soins avec des ostéopathes plus ou moins formé. Le risque sont de recevoir des traitements inadapté en inefficace voir douloureux.

Question : Comment bien choisir un ostéopathe à Paris comme en France ?

Pour le patient il est important et délicat de questionner l’ostéopathe sur son nombre d’année d’étude. Le mieux est donc de demandé conseil à votre médecin généraliste de vous orienter. Sachons qu’un praticien sérieux doit forcément avant de vous touchez, vous interroger longuement sur vos antécédents médicaux et vous examiner intégralement. Dans un grand nombre de cas, le problème doit être réglé en moins de quatre séances. Une séance coute une cinquantaine d’euro environ. L’ostéopathie n’est pas remboursé par la sécurité sociale et de plus en plus de mutuel la prenne en charge.

Un entretien avec un ostéopathe Paris.
.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »